LGweb

2
Sep
09

En interne : Brice Dupont

louvard  

 

Salut Brice! Comment vas-tu? Tout d’abord, pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter brièvement ?

Brice, 30 ans, dans le milieu du sport électronique depuis 15 ans mais dans le métier de l'événementiel de l'esport depuis 3 ans. Je travaille à temps plein également pour une entreprise de compétitions de jeux vidéo en ligne depuis 1 an, Galacticash et je suis l'ancien Responsable Développement et Marketing chez Lan Expérience, que j'ai quitté en avril/mai 2018. Pendant mes 2 années chez Lan Experience, j'ai obtenu le contrat de la Pasino Gaming Days ainsi que la Valenciennes Game Arena. Nous avions réalisé un événement au Stade de foot de Valenciennes et d'autres projets dont je ne peux pas parler, mais qui touche au domaine de la Santé Électronique etc etc... J'ai développé les relations avec les éditeurs (Riot Games, Psyonix, Ubisoft, Ankama...) ainsi que des partenaires sponsors comme Orange, Domino's, Monster, Coca-Cola, Scoup Esport... Je m'occupais aussi de la communication de crise, des médias et la surveillance de la réputation de la structure. J'ai adoré et je continue à adorer faire ça, d'où mon envie de reprendre dans ce milieu.

Tu es le nouveau Directeur des opérations de LouvardGame en France, explique nous en quelques mots ta nouvelle fonction?

Avouons que c'est une grande responsabilité, surtout que la réputation de la LouvardGame est excellente auprès de la communauté de joueurs. J'ai pour objectif de développer en France la structure LouvardGame et de pérenniser sa réputation dont je suis garant. J'ai, heureusement, une chouette équipe qui m'entoure, que je vais bientôt pouvoir présenter et sur qui je vais pouvoir m'appuyer. C'est pour moi une lourde responsabilité mais je compte mener à bien ma mission.

De quand dates les premiers contacts avec Philippe Bouillon?

Il y a 3 ans. Lors d'une LanEx. Il y avait une team LouvardGame inscrite, j'ai commencé à échanger avec lui et c'est là que j'ai appris l'existence de la structure événementielle en plus de la team.

J'ai trouvé intéressant de savoir qu'il existait une structure comme la LanEx en Belgique. Je me disais qu'un rapprochement pouvait être utile et qu'il faudrait travailler en bonne intelligence avec LouvardGame.
Je suis moi-même venu à plusieurs reprises pour apprendre également de lui et de la façon dont il s'organisait. Une façon pour moi de lui montrer ma volonté de travailler en bonne collaboration et de développer une entraide (Chose très rare dans notre milieu). J'ai toujours voulu continuer à échanger avec lui et à développer de bonnes relations. On prenait souvent des nouvelles de nos events et de notre développement. Philippe discutait avec moi et me donnait son avis. On faisait aussi en sorte de ne pas caler nos dates d'événement en même temps. On travaillait en synergie et c'était bienveillant.

Peux-tu déjà dévoiler un indice sur tes futurs projets chez Louvard ?

On a formé l'équipe il y a peu. On s'organise d'abord en interne. J'avoue qu'on a de bonnes pistes mais il faut savoir être patient.
On espère commencer un premier projet en 2019 et pas que dans le Nord de la France.

Il faut que le Sud de la France commence à connaître la LouvardGame. On a reçu un mot d'ordre de Philippe qui est de "Garder la qualité LouvardGame dans tous nos événements". C'est ce qu'on va faire !


Quel est ton avis sur la relation et le futur que peuvent entretenir l’eSport Belge et Français? Penses-tu que l eSport Francophone ira dans le même sens dans un futur proche ?

Question très compliquée, car c'est à mon sens stratégique. D'abord, parce qu'il existe une barrière linguistique qui divise la Belgique en 2 territoires. Mais aussi parce que le futur de l'esport en Belgique ne dépend pas uniquement du pays mais de la stratégie des acteurs qui gravitent autour du marché. Je pense notamment aux éditeurs des jeux vidéo et aux marques qui sont les principaux investisseurs. A titre d'exemple, la politique d'un éditeur, qui dispose d'un siège en France, est de gérer uniquement le territoire de la France. Ce même éditeur qui dispose d'un autre siège en Allemagne, peut être amené à gérer son territoire et celui de la Belgique. Malgré tout, l'éditeur a une certaine autonomie et prend lui-même ses décisions. Dans certaines mesures, cela peut amener à un blocage.

Dans le Nord de la France, la Belgique a toujours été un territoire important, que ce soit pour le business, pour la culture ou le loisir. D'un point de vue sport électronique, la France développe son propre écosystème. La Belgique n'est pas au même stade mais on voit que les choses commencent à bouger. En créant aujourd'hui ce type de structure, LouvardGame Belgique ainsi que France, nous avons une carte à jouer pour le futur de l'esport Francophone. Attention toutefois à respecter les cultures de chacun ! On souhaite être vigilant sur ce dernier point.

Toi, de ton côté en France, avais-tu déjà beaucoup entendu parler de LouvardGame auparavant? Quel était le ressenti général à ce moment là ?

Comme je l'ai dit plus haut, il y a maintenant 3 ans que je connais LouvardGame ! J'ai adoré l'ambiance qui il avait et son organisation. Avouons-le, c'est aussi grâce à la personnalité Belge, des personnes plus relax et plus joviales !

Enfin, lors de quel prochain rendez-vous, nos amis eSportifs pourront-ils te rencontrer ?

À la LouvardGame de Septembre ! Je m'y suis inscrit pour la seconde fois comme joueur (en mode fun, car j'ai clairement plus le niveau, à mon grand désespoir...).
Puis ça va me permettre aussi de mieux rencontrer l'équipe de la famille Belge hehe..

 

LGweb : Christopher "Skream" Ferriol.

 

 

Rejoignez-nous sur Facebook !

Suivez-nous sur Twitter !